Ambassadeur B.Q. Estrie 2018

Zachary Benoit
 Garder le focus malgré les difficultés

L’été 2009 marque l’année du retour du baseball à Asbestos, ville voisine du village de Saint-Claude, où habite Zachary depuis sa naissance. C’est donc dès 2009, alors qu’il était âgé de 8 ans, que Zachary a délaissé la balle molle pour le baseball. Une année plus tard, il participait à son premier championnat provincial à Warwick. Dès le début, Zachary a su qu’il venait de se découvrir une passion pour ce sport. 

Ainsi, après son 1er secondaire, quand il a su que le sport-études baseball était de retour au Triolet, il est devenu un Harfang, même si cela impliquait de faire près de 100 km de route par jour, et ce, 5 jours par semaine. Et avec autant de route à faire, cela impliquait aussi une grande discipline pour les devoirs et le nombre d’heures de sommeil. 
Zachary a un parcours atypique dans la pratique de son sport. En effet, il n’a jamais joué Pee Wee AA, Bantam AA, ni fait la Classique Claude Raymond. Il a également été retranché lors des camps d’entraînement des Faucons RHS de l’Estrie - Midget AAA à deux reprises. Malgré ces faits, en février dernier, il recevait une invitation pour aller s’entraîner à l’Académie de baseball du Canada. (ABC)

Cette invitation est le résultat de plusieurs années de travail acharné. Avec un physique imposant (6 pieds, 6 pouces et demi et pesant 260 lbs), Zachary a dû faire ses preuves à plusieurs niveaux. Il a notamment perdu du poids afin de devenir plus rapide dans ses déplacements. Ses entraîneurs l’ont toujours décrit comme un athlète déterminé et travaillant.
Depuis ses débuts en baseball, Zachary joue en défensive au 1er but. Sa grandeur est un atout de taille pour jouer à cette position et il possède une bonne vision du jeu. 
« J’aime beaucoup ce sport entre autres pour l’esprit d’équipe lors des matchs », indique-t-il. 
Parmi les entraîneurs qui l’ont marqué, il mentionne bien sûr l’équipe d’entraîneurs du sport-études. « J’ai bien apprécié mes quatre années avec Steve Langlois, Luc Roy, Jérémy Laperle, William Lafleur, et les autres qui sont passés. J’ai beaucoup appris et ils ont su faire ressortir mes qualités en tant que joueur. Ils ont toujours eu confiance en moi, et cela m’a beaucoup aidé à cheminer » affirme Zachary.

Zachary tient aussi à souligner l’apport de Michel Brisson à son développement. En plus de l’avoir eu comme entraîneur au Midget AA en 2016, Michel était son entraîneur en 2014 lors de sa participation au Championnat canadien à Calgary. 

Au cours de l’été 2017,  Zachary a vécu une expérience très positive en allant jouer Midget AAA pour les Voyageurs du Saguenay qui était dirigé par l’entraîneur-chef Kevin Lafrance. « Un changement d’entraîneur amène de l’adaptation, mais permet aussi de belles progressions. J’ai bien apprécié la façon de travailler de Kevin ainsi que mes coéquipiers », ajoute-t-il. 
De Jonquière, Zachary est parti s’installer à Montréal à temps pour la rentrée scolaire et la poursuite de son entraînement au Centre Claude-Robillard avec l’ABC. Il étudie en Sciences naturelles au Collège Ahuntsic. Même si c’est un gros changement de vie, il  dit sans hésiter qu’il adore son expérience et qu’il apprécie chaque jour la chance qu’il a de s’entraîner à l’ABC avec d’excellents entraîneurs et les meilleurs espoirs de l’Est du Canada. « C’est vraiment une très grande motivation pour moi que d’être à l’ABC. C’est un très bon niveau d’entraînement.»
L’athlète, qui vient tout juste de célébrer ses 17 ans, dit qu’il aime particulièrement les entraînements au bâton. Il trouve plus difficile l’entraînement physique, les sprints et la musculation. « J’ai encore de nombreux défis à relever, le travail est loin d’être terminé, mais bien entouré comme je suis, c’est très positif », conclut-il. 
 
 
 














 

 
Source: Nathalie Hurdle